Ruptures

Dans la suite de ses réflexions sur la dimension sociale de sa danse et de sa démarche sur le dialogue entre les cultures, Bouziane Boutledja, chorégraphe de la Cie DANS6T, a souhaité réaliser sa création avec des danseurs de France, d’Algérie et du Maroc, dans le contexte de la prise de conscience de l’Anthropocène, cette nouvelle ère que l’activité humaine fabrique… et qui provoque de nouveaux déplacements de population.

« Il s’agit, en faisant référence à l’histoire de Sapiens, de se questionner sur l’histoire des migrations. On migre depuis toujours, les individus se déplacent pour leur survie, alors pourquoi a-t-on peur le l’Autre, du Migrant ? 
En tant que fils de migrants qui cherchaient du travail après la diète algérienne, je souhaitais travailler sur ce qui motive les déplacements. La migration espagnole du début du 20e siècle était-elle différente de celle des migrants africains d’aujourd’hui ? Pour que les corps fassent écho à ces histoires, j’ai fait le choix d’une distribution internationale : 4 danseurs marocains, 1 danseur algérien et 3 danseurs français. Je vois des états de corps puissants.

Terre sèche, terre humide, tempête, survie… Le travail de scénographie sa été confié à un plasticien. La terre, l’air et l’eau sont des élements qui nous poussent à rester ou à partir.

Je pense profondément à ce pourquoi je suis ici : si mon père n’avait pas fait le choix de tout quitter après la guerre d’Algérie à cause de la crise économique qui a touché son pays, je serai né en Algérie, je m’imagine sur mon tracteur avec mes cousins… il est sûr que je n’aurai pas eu la chance d’avoir l’ouverture sur le monde que j’ai aujourd’hui. La migration de mon père a l’appel de la France a fait de moi ce que je suis.

En tant que fils de migrant je m’interroge sur le fait que mon père ait du se déplacer, pourquoi aujourd’hui encore des millions de gens se déplacent tous les ans, la survie, l’instinct humain qui est le nôtre et qui nous pousse à aller au gré de l’espoir d’une vie meilleure, survivre…

Bouziane Bouteldja

Distribution

Direction artistique et chorégraphie : Bouziane Bouteldja
Assistante chorégraphique : Alison Benezech
Danseurs : Mathide Rispal, Clara Henry, Alison Benezech, Zineb Boujema, Med Medelsi, Nais Haidar
Danseurs remplaçants : Carole Di Franco, Romane Piffaut
Regard extérieur : Aurélie Blain
Lumière : Cyril Leclerc
Scénographie : Clément Vernerey
Production, conseil et diffusion : Gilles Rondot

Production

Le Parvis scène nationale Tarbes Pyrénées
EPPGHV La Villette (Paris)
Théâtre Edwige Feuillère (Vesoul)
Théâtre Jean Vilar (Vitry-sur-Seine)
Scène Nationale d’Albi
L’Estive scène nationale de Foix et de l’Ariège
Les Scènes du Golfe (Vannes)
Mission danse de Saint
Quentin en Yvelines
Instituts Français de
Casablanca et d’Agadir (Maroc)

Avec le soutien de

Ministère de la Culture/ Drac Occitanie
Région Occitanie
Ville de Tarbes
Département des Hautes-Pyrénées
Département du Val de Marne

9 octobre 2021 (Extraits)
Foix – L’estive scène nationale

4 décembre 2021 (Première)
Tarbes – Le Parvis scène nationale

28 janvier 2022
Vesoul – Théâtre Edwige Feuillère

5 février 2022
Marciac – L’Astrada

20 & 21 avril 2022
Marseille – Friche La Belle de Mai

Les danseurs

Zineb Boujema

Meknès, Maroc

Tout en poursuivant des études, elle pratique la danse. Elle fait partie de la compagnie 2K-FAR de Khalil Bengrib avec lequel elle danse dans le spectacle BALLET GNAWA L’HAL, qui sera joué au festival ON MARCHE à Marrakech en mars 2019. Elle sera également à l’affiche du prochain film de NABIL AYOUCHE. Débordante d’énergie, elle aimerait faire une carrière dans la danse et le cinéma.

Clara Henry

Vénézuela

Alison Benezech

Paris

A obtenu un diplôme d’Etat en danse option Jazz en 2010. Entre 2015 et 2017 elle a été interprète dans la Cie DYPTIK. En 2016 et 2017 elle a été interprète dans la comédie musicale RÉSISTE, chorégraphe Marion Motin. Depuis, elle danse pour la télévision, dans des clips vidéo. Elle a dansé dans le film CHATOUILLE réalisé par Andréa Bescond et Eric Metayer.

MOHAMMED (MED) MEDELSI

Mascara, Algérie

Il se passionne depuis son plus jeune âge pour la break dance, une discipline qui n'est pas toujours bien vue dans son pays. Med décide malgré tout de suivre sa passion, enchaînant les entraînements de break dance dans les rues de chez lui. Ses premiers spectacles ont lieu à Dubai, et c'est à partir de là qu'il fait le choix de devenir danseur professionnel. À 18 ans, il intègre la compagnie de Hervé Koubi, un véritable tremplin qui lui permet de voyager aux quatre coins du monde et de s'accomplir professionnellement parlant. Quelques années plus tard, Med multiplie les spectacles avec diff érentes compagnies, notamment avec Les Échos liés et l'Opéra de Paris. Il continue de vivre sa passion de la danse en travaillant depuis deux années avec la compagnie Dans6T..

MATHILDE RISPAL

France

Elle est enseignante agrégée d’Éducation Physique et Sportive et danseuse professionnelle. Mathilde a traversé, au fil des ans, de nombreux styles de danse : des danses urbaines (streetjazz, hiphop) aux danses traditionnelles (africaines, brésiliennes et flamenco), elle trouve aujourd'hui son épanouissement personnel au travers de la danse contemporaine. Actuellement artiste interprète au sein de deux projets de créations : "Ruptures" de la Cie DANS6T, chorégraphie Bouziane Bouteldja et "Folia" de Mourad Merzouki, elle mène en parallèle de nombreux projets pédagogiques autour de la danse à travers des ateliers de transmission destinés aussi bien aux enfants qu'aux adultes, aux débutants ou aux professionnels..

Nais Haidar

tarbes

Il est danseur, interprète performer et enseigne la danse. Il a pratiqué la danse hip hop de façon autodidacte puis s’est formé auprès de Coraline Lamaison, de Cécilia Bengolea & François Chaignaud et de Bouziane Bouteldja dont il interprète FAUX SEMBLANTS en 2016. En 2018, il participe à la tournée de HASHTAG 2.0 de la Cie POKEMON. Il encadre des ateliers dans les locaux de la compagnie DANS6T à Tarbes.